Rien n'est fini, le combat continue!

Publié le par Valérie GARCIA

 

En premier lieu un grand merci aux électeurs qui ont voté pour nous, pour nos valeurs de droite.


 Félicitations à la gagnante, notre circo compte sur elle pour améliorer la vie de ses habitants, mais à ce sujet, je n’ ai que peu d’espoir, hélas, compte tenu de la politique inadaptée  menée par les socialistes  , déjà   attaquée sans compter, et  des discordes rituelles dans leurs propres rangs. Selon les indicateurs officiels nous n’ allons pas tarder à  "payer"  les conséquences et l’enfumage n'aura duré qu’ un temps,  aussi  ne nous démobilisons pas,  nous allons revenir et certainement plus tôt que prévu.

 Les socialistes ont été élus  avec une très grosse absention en France, position très fragile !

Dans la circonscription, je retiendrai que sans surprise, les communistes et les verts ont manqué de courage jusqu' au bout, ils continueront donc éternellement  à subir le mépris du PS !


 Le modem avec Pierre Saliou  maire de Pabu à l’image de son leader, le « traitre » François Bayrou , a  contribué à la victoire  d’Annie Le Houerou, en n’appelant pas à voter pour la droite et le centre ! j espère que les électeurs sauront s' en souvenir.


Le mouvement continue sur cette dynamique qui a vu à mon plus grand bonheur, un grand nombre de nos sympathisants affirmer enfin leurs idées politiques face à l’arrogance et l’omniprésence des communistes, socialistes verts et autres bobos.


Au n°4 rue des Ponts St Michel ouvrira Lundi , une permanence  destinée   à la  poursuite du  mouvement, à préparer  l’avenir, à recueillir vos  témoignages, un lieu de vigilance.Je répondrai présente et je demande à celles et ceux  qui ont un peu de temps à consacrer à nos idées  d' y assurer quelques heures  de présence.


Sera mis à la disposition de tous, un cahier de doléances et chaque mois nous relaterons   par le biais d’un journal, un mixte  de vos remarques, des manques et des  actualités de nos élus sur le terrain.


Valérie GARCIA

Publié dans De vous à moi

Commenter cet article