les socialistes ont votés contre cette mesure essentielle pour la Bretagne et tous les Bretons!

Publié le par valerie garcia

Les députés réduisent le taux de l’écotaxe pour la Bretagne

Environnementmardi 15 novembre 2011

·        

Le taux de l’écotaxe poids lourds sera minoré pour la Bretagne.

Archives Ouest-France

Les députés ont adopté, ce mardi soir, un amendement de Pierre Méhaignerie (UMP) visant à minorer le taux de l’écotaxe poids lourds pour la Bretagne, taxe votée en 2009 et qui n’est toujours pas encore entrée en vigueur par ailleurs. Le député d’Ille-et-Vilaine a défendu dans l’hémicycle la spécificité de la région Bretagne, première région agricole et agro-alimentaire française, et rappelé que le ministre de l’Ecologie de l’époque, Jean-Louis Borloo, avait fait des promesses aux Bretons.

« Minoration à 40 % »

Selon cet amendement, « la minoration des taux kilométriques est portée à 40 % pour les régions qui ne disposent pas d’autoroute dont l’usage fait l’objet d’un péage », au lieu de 25 % actuellement. Le rapporteur général du Budget, Gilles Carrez (UMP), a raconté avoir essayé de convaincre, sans succès, ses collègues de la commission des Finances. « J’ai mis en avant le côté agroalimentaire », a-t-il dit. Mais « on m’a dit : « Puisqu’ils ont la chance de ne pas payer les autoroutes, on ne va pas diviser par deux la taxe. ». » Le président de la commission des Finances, Jérôme Cahuzac (PS), a lui questionné l’entrée en vigueur de cette taxe, puisque celle-ci a été retardée par l’annulation de l’appel d’offres remporté par Autostrade pour la collecter.

« La Bretagne est une presqu’île ! »

Le principe de cette taxe, votée en 2009 dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, avait fait fortement réagir les patrons bretons, au point de les mener dans la rue pour aller manifester. Pour les transporteurs, la Bretagne, du fait de sa situation géographique, contribuerait trois fois plus que la moyenne des autres régions. Le député UMP des Côtes-d’Armor Marc Le Fur n’a pas dit autre chose, suscitant quelques rires chez ses collègues : « La Bretagne est une presqu’île ! » et d’évoquer« la marée de Douarnenez (Finistère) de trois heures qui doit arriver à Paris au plus vite. »

 

Publié dans UMP

Commenter cet article