Calculs politiciens: un réacteur nucléaire fermé = une circonscription offerte à un candidat vert!!!

Publié le par valerie garcia

Chers Amis,


Tandis que notre pays traverse une crise d'une exceptionnelle gravité qui concentre tous les efforts de Nicolas Sarkozy et de notre majorité, le PS et les Verts sont tout entier focalisés sur la négociation d'accords politiciens dignes des tractations de couloirs de la IVème République.

Ce décalage entre les préoccupations des Français et l'agenda des socialistes prêterait quasiment à sourire si l'accord final signé en le PS et les Verts mardi 15 novembre ne conduisait pas à des répercussions extrêmement graves pour le quotidien de nos concitoyens.

Le PS et les Verts veulent en effet fermer 24 réacteurs nucléaires. Cela risque de faire augmenter la facture d'électricité de 50%, de préparer un gigantesque plan social et de fragiliser l'une de nos industries d'excellence, tout en contribuant à l'accélération du réchauffement climatique et à la diminution de notre indépendance énergétique.

Je vous invite à découvrir un argumentaire qui détaille toutes les conséquences désastreuses qu'entraînerait l'application de cet accord.

Jamais dans l'Histoire de la Vème République, le nucléaire, socle de notre politique énergétique, n'avait été remis en cause, ni par la droite, ni par la gauche. Il aura fallu attendre François Hollande pour que, sur ce point, l'intérêt général soit sacrifié sur l'autel des petits arrangements électoraux.

Je compte sur vous pour diffuser cet argumentaire et expliquer autour de vous les tenants et les aboutissants des marchandages entre le PS et les verts.

Bien fidèlement.

 

Publié dans UMP

Commenter cet article