Bonne nouvelle! nous sauvons nos racines!

Publié le par Valérie GARCIA

Un comité intergouvernemental de l'Unesco a élu le rassemblement breton lors de sa réunion.


LE 06/08/11 Festival interceltique fest noz a la salle Carnot (PHOTOPQR/LE TELEGRAMME / FRANCOIS DESTOC / LORIENT)

LE 06/08/11 Festival interceltique fest noz a la salle Carnot (PHOTOPQR/LE TELEGRAMME / FRANCOIS DESTOC / LORIENT)

Après le "repas gastronomique des Français" il y a 2 ans, c'est le tour du fest-noz breton d'être inscrit, mercredi 5 décembre, au patrimoine immatériel de l'Humanité par un comité intergouvernemental de l'Unesco, réuni à Paris.

La candidature de ce rassemblement festif basé sur la pratique collective des danses traditionnelles de Bretagne, accompagnées de chants ou musiques instrumentales, était présentée par la France.

Le fest-noz (fête de nuit en breton) figure désormais sur la "liste représentative du patrimoine immatériel de l'Humanité", la plus prisée et la plus médiatique des diverses listes dépendant de la Convention de 2003 sur le patrimoine immatériel de l'Unesco.

10 éléments inscrits

La France a déjà fait inscrire sur cette liste dix éléments depuis 2009, dont "le repas gastronomique des Français", la tapisserie d'Aubusson, la dentelle d'Alençon, le compagnonnage et l'équitation traditionnelle française.

L'inscription du fest-noz était largement attendue dans la mesure où l'organe intermédiaire consultatif, composé d'experts, avait émis une recommandation favorable. Lorsque son avis est positif, il a toujours été suivi jusqu'à présent, selon l'Unesco.

Le mouvement culturel breton a préservé cette expression d'une pratique vivante et en perpétuel renouvellement de répertoires de danse hérités avec plusieurs centaines de variantes et des milliers d'airs", selon le dossier de candidature.

Le fest-noz se caractérise "par une grande convivialité", une "très importante mixité sociale et intergénérationnelle" et "une ouverture aux autres", précise le texte. "Il est au centre d'un intense bouillonnement d'expériences musicales et a généré une véritable économie culturelle", relève encore le dossier de candidature.

Commenter cet article