Assemblée générale de la SAFER

Publié le par valerie garcia

En cette année du cinquantenaire des SAFER  un rapport d’orientation portant surtout sur les constats et  évolutions qui déterminent l avenir de la SAFER qui  nous a été présenté par le président Joseph GAUTIER en présence d’ André THEVENOT président de la Fédération Nationale des SAFER.

 

 Marché foncier : la demande foncière est restée soutenue de la part des agriculteurs et moins forte de la part des collectivités qui ont sans doute, dans un contexte de crise et en raison des ressources financières incertaines, différé leurs investissements par contre les projets de loisirs et de résidences ont consommés plus de surface. Ce dernier point est préoccupant et nous devrions porter une plus grande attention à l’importance des prélèvements ainsi opérés sur l’espace agricole, comme pour la consommation des terres agricoles pour l’artificialisation.

Activité de la SAFER : les acquisitions ont progressé en nombre, en surface et en valeur, traduisant une présence plus forte de la SAFER sur le marché qui lui est accessible.

Contrairement à certaines déclarations et au procès d’intention qui nous est fait, je vous précise que, lorsque les instances de la SAFER ont à arbitrer entre telle ou telle candidature, elles se prononcent pour le projet qu elles jugent prioritaire et non contre les autres projets en concurrence qui ont tous leurs motivations propres et leur légitimité. La SAFER  n est pas contre l’agriculture bio en 2010 ce sont 700 ha environ qui ont été  mobilisés pour des modes d’exploitation dites « non conventionnels ».

Soulignons que lors des arbitrages effectués, ce sont plus de 600 candidatures d’agriculteurs, dits « conventionnels » qui n ont pas été retenues pour quelques 4 000ha demandés (7 ha par candidat).

Stock : il est à la hausse par rapport aux années précédentes et se trouve garanti à plus de 75% par des conventions avec l’Etat (RN 164), réseau Ferré de France (LGV), la région (aide à l installation des jeunes) les CG (installation des jeunes et aménagements routiers) et les autres collectivités.

Contentieux : les contentieux engagés sont moins nombreux et les jugements rendus sont globalement favorables (14 sur 16).

Résultats financiers : Ils sont  positifs et supérieurs à ceux de 2009(58549,27e au lieu de 17 267,28 e).

Publié dans Conseil Régional

Commenter cet article